Le forage sur Parbec prolonge la minéralisation aurifère sur ~1,8 km le long de la Faille de Cadillac

Le forage sur Parbec prolonge la minéralisation aurifère sur ~1,8 km le long de la Faille de Cadillac

March 28, 2019

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR)(“Renforth” ou la “Société”) annonce que la minéralisation aurifère sur Parbec, détenue en propriété exclusive, atteint maintenant une longueur d’environ 1,8 km le long de la Faille de Cadillac. Cette constatation survient après le plus récent programme d’exploration réalisé en janvier/février et constitué de 5 forages totalisant 1 767 mètres (voir les détails ci-dessous). Chacun des forages a croisé avec succès le système minéralisé aurifère sur Parbec, élargissant ainsi la direction et la profondeur de l’enveloppe minéralisée qui a servi à l’estimation des ressources en 2018 selon la Directive 43-101.

« Les résultats positifs de ce programme, ajoutés aux forages de décembre 2018, démontrent que l’or est présent tout le long de la Faille de Cadillac qui traverse Parbec, ou plus exactement dans les Sédiments du Pontiac situés au sud du Groupe volcanique Piché, lequel est associé à la Faille sur une longueur d’environ 1 820 m alors que l’estimation des ressources a été calculée sur une longueur de seulement 900 mètres. À ce jour, ce sont 37 forages totalisant 8 399 m qui ont permis de suivre la minéralisation aurifère sur 1,8 km et de découvrir un nouveau corps minéralisé au sud de la Faille que nous sommes impatients d’explorer davantage », souligne Nicole Brewster, présidente et chef de la direction de Renforth.

Résumé des forages de janvier / février

PAR-19-96, le second forage du programme, constituait une nouvelle avancée vers l’est, à environ 200 m du forage PAR-18-78. Ce forage a été dévié dans des matériaux plus tendres de la Faille et, n’ayant pas atteint la cible, a quand même intersecté de faibles teneurs en or dans les schistes, lesquels transportent la minéralisation aurifère jusqu’à l’extrémité est de la propriété. Les forages PAR-19-97, PAR-19-98et PAR-19-99ont tous été forés sous l’enveloppe minéralisée 43-101, chacun d’eux ayant intersecté des teneurs aurifères avec succès, tel que présenté ci-dessous.

Chacun des forages a également permis d’approfondir l’enveloppe minéralisée connue du gisement. Les données supplémentaires générées par forage sur Parbec seront intégrées dans la nouvelle modélisation en cours. Il apparaît évident pour Renforth que la minéralisation aurifère contient à la fois de hautes et de basses teneurs dans l’ensemble du système. En plus d’identifier les phases associées à la teneur, la modélisation de Renforth a découvert et commence à définir une structure minéralisée nouvellement identifiée sur Parbec dans les Sédiments du Pontiac, tel qu’indiqué ci-dessous.

Le premier forage, PAR-19-95, situé 59 m à l’est du forage situé le plus à l’est sur Parbec (PAR-18-78), avait été foré sur 252 m de profondeur pour tester les extensions et, plus spécifiquement, la «diorite magnétique» identifié par le forage PAR-18-78 qui avait donné 11,7 g/t d’or sur 4,7 mètres à une profondeur de 160 m (communiqué du 9 mai 2018). PAR-19-95a atteint son objectif avec succès, notamment avec un résultat de 25 g/t d’or sur 0,6 m de longueur sur une intersection totale de 1,15 m titrant 17,55 g/t d’or à une profondeur de 230,85 m (communiqué du 27 février 2019).

Modèle géologique et découverte sur Parbec

Depuis décembre 2018, Renforth a réalisé 12 forages sur Parbec totalisant 2 825 m, lesquels font suite à la mise à jour de l’estimation des ressources 43-101 publiée en septembre 2018. Chacun des forages a recoupé de l’or et prolongé la longueur ainsi que la profondeur de la minéralisation. Avec cette nouvelle information, Renforth a mis à jour son modèle 3D sur Parbec, ainsi que les sections et les plans de niveau utilisés à l’interne pour modéliser les résultats. À la suite de ce processus, l’équipe géologique de Renforth, sous la supervision de Brian H. Newton, géologue, a découvert que Parbec héberge un deuxième corps de diorite minéralisé, non reconnu auparavant, parallèle au sud de la Faille de Cadillac, dans les Sédiments du Pontiac. Actuellement, les données disponibles démontrent que la diorite héberge une minéralisation à faible teneur, le contact des sédiments avec la diorite entraînant une minéralisation à haute teneur dans les sédiments. Historiquement, la géophysique suggérait la présence de ce corps, mais il a fallu la combinaison de plusieurs forages profonds dont deux au sud (qui contrastait avec tous les forages au nord et la géophysique détaillée effectuée par Eagle Geophysics) pour que Renforth puisse confirmer la présence de ce corps.

L’équipe géologique de Renforth a maintenant commencé une modélisation détaillée de la géologie sur Parbec car il est évident qu’il y a plus de domaines d’intérêt sur la propriété que la seule Faille de Cadillac.

Les échantillons rapportés dans ce communiqué ont été sélectionnés sur le terrain, coupés, ensachés et étiquetés sous la supervision de Francis Newton P.Geo et de Mark Wellstead P.Geo pour ensuite être transportés sous supervision aux Laboratoires Bourlamaque pour fins d’analyses aurifères. Les longueurs indiquées dans ce communiqué font références aux longueurs des carottes de forage telles que mesurées sur place.

Les informations techniques contenues dans le présent communiqué ont été examinées et approuvées par Brian H. Newton, géologue et « personne qualifiée » au sens de la Directive 43-101.

Pour plus d’informations:

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, présidente et chef de la direction

Tél.: 905-831-9606

Courriel: nicole@renforthresources.com

#269 – 1099 Kingston Road, Pickering ON L1V 1B5

 Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué peut contenir des énoncés prospectifs. Ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent des résultats prévus dans les énoncés prospectifs sont décrits dans la plus récente notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés dans la notice annuelle ainsi qu’aux incertitudes qu’ils sous-tendent et aux risques qu’ils comportent. La Société est d’avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n’y a aucune garantie que ces attentes s’avéreront exactes et par conséquent, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué, Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué.