Renforth agrandit et fore la propriété Surimeau + Mise à jour sur Parbec

Renforth agrandit et fore la propriété Surimeau + Mise à jour sur Parbec

12 novembre 2020
  • L’indice «Fouillac», historiquement foré pour l’or (1960), redécouvert sur le terrain par Renforth et nouvellement acquis par jalonnement, a récemment été défriché par les opérations forestières;
  • Les forages sur le gisement aurifère à ciel ouvert Parbec se poursuivent. Près de 6 000 mètres ont été forés à ce jour, répartis en 17 forages. Les résultats d’analyse sur seulement 176 m (la moitié du premier forage) ont été reçus;
  • Début du programme de forage sur Surimeau pour obtenir de la roche fraîche le long de la structure polymétallique Victoria Ouest;
  • Jalonnement de 219 nouveaux claims miniers, doublant ainsi la superficie de Surimeau et sécurisant un système minéralisé connu et des anomalies géophysiques supplémentaires.

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTC US– RFHRF) (WKN – A2H9TN) (“Renforth” ou la “Société”) ») a le plaisir d’informer les actionnaires qu’un programme de forage a débuté sur la propriété polymétallique Surimeau, nouvellement agrandie de 215 km2, détenue en propriété exclusive et contiguë à la mine Canadian Malartic, à l’extérieur de la municipalité de Malartic (Québec).

«Nous avons lancé un programme de forage sur Surimeau car nous avons pu embaucher un excellent foreur, avec une machine mobile à faible impact pour nous donner à moindre coût une fenêtre sur certaines parties de l’orientation sud des indices Victoria Ouest et Colonie ayant plus de 20 km de long», souligne Nicole Brewster, présidente et chef de la direction de Renforth. «L’orientation Victoria Ouest / Colonie est une très grande tendance géophysique qui est principalement sous végétation. La présence d’un couvert végétal sur une anomalie de cette taille pose un défi d’exploration, mais la présence d’un couvert est aussi la raison pour laquelle nous avons pu assembler Surimeau avec les différentes zones de minéralisation historiquement explorées en une seule grande propriété. Nous allons maintenant être innovants dans notre approche de ce défi, en prospectant efficacement avec une petite foreuse.  En même temps, notre principal objectif, qui est doté d’un personnel distinct, demeure le programme de forage continu sur notre actif phare Parbec;  avec près de 6 000 mètres forés à ce jour, nous n’avons que des résultats pour 176 m, nous attendons donc avec impatience de recevoir d’autres analyses. »

Indice Fouillac

La prospection initiale de l’indice Fouillac a permis de prélever plusieurs échantillons dans des environnements hôtes aurifères potentiels et une cible de nickel semblable à la partie Victoria Ouest de la propriété Surimeau.

Trois contextes prospectifs différents ont été observés sur le terrain: (1) un environnement aurifère potentiel constitué dans les Sédiments du Pontiac fortement foliés et altérés dans un cadre prédominant de biotite-cordiérite abritant un réseau de veines de quartz blanchâtre à bleu foncé avec de la pyrite disséminée, (2) une zone des Sédiments du Pontiac abritant une couche graphitique et sulfure peu profonde, plissée de manière inégale, pouvant correspondre à une charnière de pli locale. Un examen approfondi de l’affleurement a révélé des lentilles QFP (Quartz Feldspath Porphyre) fortement séricitisées, à forte inclinaison vers l’est, coupant la litière avec des veines de quartz bréchifiées bleues associées aux contacts, et (3) une lentille mafique d’environ 5 m d’épaisseur intercalée de sédiments, avec une déformation manifestant clairement un cisaillement des deux matériaux. Une observation attentive note une texture fortement feuillée avec des amphiboles fibreuses, du pyroxène et un petit pourcentage de sulfures plongeant de 50 degrés vers le sud-ouest. Des échantillons ont été prélevés sur le terrain et seront analysés en temps voulu. À la suite de la découverte de l’indice, les recherches ont révélé que le secteur a suscité une petite attention d’exploration dans les années 1960 et 1970, avec des travaux limités de forage à faible profondeur et de tranchées, lesquels ont rencontré différents types de minéralisation. L’emplacement de la prospection de Renforth est également en corrélation avec des levés MAG de haute définition.

Mise à jour du programme de forage sur Parbec

Renforth est convaincu que l’objectif de forer 7 000 m avant Noël sera atteint, avec près de 6 000 m forés à ce jour répartis en 17 forage. Ces forages visent à bonifier le modèle de ressources du gisement à ciel ouvert 43-101 de Parbec, avec un certain nombre de forages intercalaires à ceux des années 1980, ainsi que des cibles d’extension en profondeur. Les forages des années 1980, qui se concentraient sur un horizon historique de «tuf» dans la zone «Camp», sont en cours de vérification par de nouveaux forages puisque les valeurs d’analyse des années 1980, ou pour tout ce qui a été antérieur à 2007, ont été exclues du calcul des ressources en mai 2020. Tout résultat positif du présent programme augmentera la ressource de Parbec. Bien que chaque forage complété à ce jour ait recoupé avec succès les lithologies ciblées, les résultats des analyses sont nécessaires pour en déterminer la teneur en or. Renforth n’a reçu les résultats que pour 4 des 47 lots d’échantillons livrés à ce jour au laboratoire (représentant 176 m du premier forage) et doit encore terminer l’échantillonnage des forages PAR-20-108 à PAR-20-116 avant soumettre ces nouveaux échantillons pour analyse.

Programme de forage sur Surimeau

Renforth a retenu les services d’un foreur/mécanicien expérimenté avec une foreuse mobile sur chenilles ainsi qu’un géologue, pour effectuer un programme de forage de jour d’une longueur prévue de 1000 m. Les forages viseront à tester l’orientation minéralisée connue nickel-zinc-cuivre de Victoria Ouest, afin d’obtenir de nouveaux intervalles minéralisés, de la roche fraîche et une image plus complète de la tendance minéralisée que celle qui peut être obtenue par la prospection de surface en raison de la quantité limitée d’affleurements et son état altéré. Historiquement, des sections de l’indice Victoria ont été initialement identifiées comme étant un conducteur aérien puissant, les forages de suivi effectués entre les années 50 et 70 ont identifié une forte zone multi-kilométrique de forte minéralisation de sulfures disséminés, sans possibilité de déterminer un modèle génétique. Renforth a l’intention d’appliquer une approche d’exploration novatrice en utilisant son équipe géologique expérimentée afin de faire progresser le projet Surimeau.

Sur la carte ci-dessous, la zone générale du programme de forage est intitulée «Zone de forage proposée». La réalisation du premier forage de ce programme a permis d’identifier au cœur de différents types de minéralisation: veines de quartz bleu avec sulfures dans les dykes felsiques, altération calc-silicate en remplacement de lentilles ultramafiques, sulfures porteurs de sédiments à forte altération biotite-cordiérite. Toutes ces unités partagent le même assemblage de sulfures composé de pyrrhotite, pyrite et sphalérite. Les échantillons ont été sélectionnés et seront divisés et envoyés au laboratoire pour analyse.

Jalonnement sur Surimeau

Sur la carte ci-dessus, la propriété originale Surimeau (qui était de 7 336 hectares) est délimitée en noir et est contiguë à la propriété minière Canadian Malartic, qui est délimitée en gris. Les 219 claims nouvellement jalonnés sont encadrés en bleu, ce qui porte la taille de la propriété à 21 583 hectares, soit 215 km2. L’indice Fouillac se situe dans la chaîne de 7 cercles rouges correspondant à un levé MAG à haute intensité au centre de la zone d’extension Surimeau indiquée sur la carte. Des claims supplémentaires ont été jalonnés à l’extérieur de la région de Fouillac afin d’englober toute signature géophysique d’intérêt ainsi que de tamponner les zones d’intérêt de Surimeau précédemment jalonnées.

Brian H. Newton P.Geo et Martin Demers P.Geo (ogq # 770), tous deux reconnus comme «personne qualifiée» en vertu du Règlement 43-101, ont examiné et approuvé la divulgation technique contenue dans ce communiqué.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, Présidente et Chef de la direction

T : 416-818-1393

E : nicole@renforthresources.com

#269 – 1099 Kingston Road, Pickering ON L1V 1B5

 

À propos de RENFORTH

Ressources Renforth inc. est une société d’exploration aurifère basée à Toronto qui possède cinq propriétés aurifères détenues à 100% situées dans les provinces du Québec et de l’Ontario, au Canada.

Au Québec, Renforth détient la propriété Parbec dans le camp minier de Malartic, sur la Faille de Cadillac, avec de l’or présent à la surface et jusqu’à une certaine profondeur. Parbec est contiguë à la propriété de la mine Canadian Malartic par le secteur East Amphi. Une Estimation des ressources 43-101, limitée à une fosse à ciel ouvert, a été définie sur Parbec avec des structures aurifères supplémentaires, à l’extérieur de la Faille Cadillac et à l’extérieur de la ressource actuelle. Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, contiguë à la limite ouest de la propriété de la mine Canadian Malartic; située dans les sédiments du Pontiac, la propriété est aurifère, tout en ayant fait l’objet d’une récente découverte de cuivre. Renforth a récemment acquis la propriété Surimeau, également contiguë à Canadian Malartic et à la frontière sud de la propriété Malartic Ouest; Surimeau héberge une minéralisation polymétallique et représente pour la première fois la consolidation de quatre propriétés historiques en une seule propriété. De plus, Renforth, qui détient à 100% la propriété aurifère Denain-Pershing à proximité de Louvicourt (Québec), a signé une entente d’option avec O3 Mining Inc.

En Ontario, Renforth détient la zone aurifère de surface Nixon-Bartleman à l’ouest de Timmins (Ontario), qui a été forée, canalisée et échantillonnée sur une distance de 500 m. Cette propriété historique nécessite également des travaux d’exploration supplémentaires pour définir l’étendue de la minéralisation.

 

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.