Renforth commence son programme d’exploration et de forage sur les propriétés Malartic Ouest et New Alger

Renforth commence son programme d’exploration et de forage sur les propriétés Malartic Ouest et New Alger

31 octobre 2019

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTC Pink – RFHRF)(“Renforth” ou la “Société”) annonce les mises à jour suivantes :

  • Malartic Ouest– L’exploration a repris sur la récente découverte de cuivre Beaupré avec des travaux de prospection et de tranchées visant à tracer et éventuellement étendre la découverte en surface de cuivre / argent. Il sera également possible d’effectuer des travaux sur l’anomalie aurifère à faible teneur dans la partie sud. Voir détails ci-dessous.
  • New Alger– Des forages auront lieu en novembre alors que les plus récents dataient de 2015. Les travaux prévus iront tester la zone aurifère Discovery sous les 270 mètres. Voir détails ci-dessous.
  • Estimations des ressources– Des progrès significatifs ont été réalisés concernant les Estimations des ressources minérales sur New Alger et sur Parbec. L’optimisation de la fosse à ciel ouvert est en cours sur New Alger alors que l’ossature de la maquette est presque terminée sur Parbec.
  • Financement complété– Renforth a tout le financement prévu pour ses travaux d’exploration.

Malartic Ouest

De brefs travaux, réalisés sur la propriété en août, directement sur l’indice de cuivre Beaupré, ont permis d’obtenir des valeurs élevées supplémentaires de 3,59 % Cuivre et 6,62 g/t Argent par échantillonnage de surface, lesquels valeurs s’ajoutent aux résultats obtenus précédemment sur un affleurement de 60 m. L’indice de cuivre s’avère une découverte de première main avec une faible couverture géophysique.

L’équipe de géologues de Renforth est actuellement sur le terrain en vue de réaliser des travaux de prospection et le creusage de tranchées, à la recherche de prolongements de l’indice de cuivre Beaupré.

Outre le travail sur le terrain, Renforth poursuit l’acquisition de données, notamment une étude LWIR (infrarouge à ondes longues) obtenue à partir d’images satellitaires japonaises ASTER et interprétées par DIRT Exploration en Afrique du Sud. Bien que ces données soient grossières (résolution de 90 m), une anomalie en chalcopyrite d’environ 1 km coïncide avec les observations et les données de l’indice Beaupré. En conséquence, l’anomalie de chalcopyrite est devenue l’objectif principal de prospection.

Également sur Malartic Ouest (figures ci-haut et ci-bas), le gisement aurifère à faible teneur de Surimau, identifié par des échantillons de surface et des forages historiques, se trouve dans les sédiments et la granodiorite du lac Surimau, dans une zone de complexité structurelle offrant de nombreuses cibles. Renforth espère effectuer des travaux de prospections supplémentaires à cet endroit dès cet automne. Toutefois, des précipitations de neige hâtives pourraient avoir une incidence sur l’avancement des travaux de terrain sur Malartic Ouest. Par contre, la neige et le début de l’hiver n’affecteront pas les forages sur New Alger

New Alger

Les travaux de forage sur New Alger commenceront la semaine prochaine. La mobilisation de la foreuse est prévue pour lundi. Les objectifs de ce programme de forage sont en cours de finalisation, un processus facilité par la modélisation en 3D récemment complétée sur New Alger (incluant le secteur Discovery) par P & E Mining Consultants Inc. afin de produire une nouvelle Estimation des ressources minérales.

De manière générale, il est prévu que le programme de forage inclue les cibles suivantes : (1) la zone Discovery, comprenant l’extrémité ouest, l’extrémité est et sous le principal puits de mine historique ; (2) le voisinage du puits # 2 de l’ancienne mine d’or Thompson-Cadillac, plongeant dans la veine n° 2 de New Alger ; et (3) les quelque 30 mètres d’Albite repérée et cartographiée en profondeur, au nord du niveau 300 de l’ancienne mine Thompson-Cadillac. L’Albite est une lithologie présente dans le camp minier de Cadillac, très fragile et très prometteuse comme hôte de l’or, en partie parce qu’elle est considérée comme génétiquement liée aux solutions aurifères qui ont formé le camp. Ce ne sont que quelques-unes des zones cibles présentées par le modèle géologique de Renforth; elles sont toutes considérées prioritaires.

Mise à jour de l’Estimation des ressources minérales

Sur New Alger, les données de forage et d’exploration de surface ont été utilisées pour créer un modèle en 3D, à partir d’une ossature des zones solides définies par les veines forées à ce jour. Sur la base des teneurs aurifères contenues dans l’ossature, le logiciel a calculé et construit un modèle par bloc ; chaque bloc ayant une valeur « métal ». Ce modèle par bloc est exécuté à l’aide d’un logiciel d’optimisation de la fosse de P & E Mining Consultants Inc., dont le résultat final sera une Estimation des ressources minérales exprimée sous forme de minéralisation « dans une fosse» et «en dehors de la fosse». Renforth attend avec intérêt toutes ces informations et les publiera en temps voulu.

Sur Parbec, la mise à jour de l’Estimation des ressources minérales est également en cours, le modèle en 3D a été construit à partir des données d’exploration par forage et de surface et le processus de cadrage de l’ossature pour créer des zones solides est commencé. Bien que le processus ne soit pas aussi avancé que celui sur New Alger, le travail sur Parbec se déroule sans heurts et sera également publié une fois disponible.

Modèle en 3D de New Alger (vue vers le nord-ouest)

Financement

Renforth vient de clore une nouvelle tranche d’un placement privé par l’émission de 1 500 000 unités d’actions ordinaires et 5 488 000 unités d’actions accréditives. Chaque unité d’action ordinaire au prix de 0,05 $ consiste en une action ordinaire et un bon de souscription permettant d’acquérir une action ordinaire additionnelle au prix de 0,075 $ pour une période de 24 mois alors que chaque unité d’actions accréditives au prix de 0,06 $ consiste en une action désignée « accréditive » et un bon de souscription permettant d’acquérir une action ordinaire additionnelle au prix de 0,10 $ pour une période de 24 mois. Cette dernière tranche du placement privé a permis de récolter 404 280 $. Des commissions et des frais totalisant 25 862 $ en espèces ont été payés, 436 373 bons de souscription permettant au porteur d’acquérir une action ordinaire supplémentaire de 0,10 $ ont été émis à la suite de cette clôture.

Les informations techniques continues dans ce communiqué ont été revues et approuvées par Brian H. Newton P.Geo, une « personne qualifiée » au sens du Règlement NI 43-101.

Pour plus d’informations:

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, présidente et chef de la direction

Tél.: 416-818-1393

Courriel: nicole@renforthresources.com

À propos de RENFORTH

Ressources Renforth inc. est une société d’exploration aurifère basée à Toronto qui possède cinq propriétés aurifères détenues à 100% situées dans les provinces du Québec et de l’Ontario, au Canada.

Au Québec, Renforth détient les propriétés New Alger et Parbec, respectivement dans les camps miniers de Cadillac et de Malartic, sur la Faille de Cadillac, avec de l’or présent à la surface et jusqu’à une certaine profondeur. Dans les deux cas, des structures aurifères supplémentaires, autres que celles situées sur la Faille de Cadillac, ont été trouvées sur chacune des propriétés et nécessitent des travaux d’exploration supplémentaires. Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, contiguë à la limite ouest de la propriété de la mine Canadian Malartic; située dans les sédiments du Pontiac, la propriété est aurifère, tout en ayant fait l’objet d’une récente découverte de cuivre. De plus, Renforth, qui détient à 100% la propriété aurifère Denain-Pershing à proximité de Louvicourt (Québec), a signé une entente d’option avec O3 Mining Inc.

En Ontario, Renforth détient la zone aurifère de surface Nixon-Bartleman à l’ouest de Timmins (Ontario), qui a été forée, canalisée et échantillonnée sur une distance de 500 m. Cette propriété historique nécessite également des travaux d’exploration supplémentaires pour définir l’étendue de la minéralisation.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, y compris en ce qui concerne l’acquisition d’un intérêt dans la propriété Nixon-Bartleman. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.