fbpx

Renforth démontre une teneur moyenne de 68% en sulfure de nickel dans les échantillons de Surimeau

18 février 2021

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTC US– RFHRF) (FSE-99R) (“Renforth” ou la “Société”) a le plaisir d’informer les actionnaires que les analyses en laboratoire effectués sur les échantillons ponctuels de Surimeau démontrent une moyenne de 68% de sulfure de nickel parmi les échantillons réanalysés.

« Chez Renforth, nous sommes heureux de constater que nos calculs initiaux de teneur en sulfure de nickel sur Surimeau démontrent que la minéralisation de nickel en surface est en grande partie composée de sulfure de nickel, ce qui confirme notre affirmation selon laquelle Surimeau, avec 5 km de minéralisation observée dans le secteur Victoria Ouest seulement, représente une découverte à grande échelle de nickel de qualité batterie.  Surimeau est accessible par la route dite Rapide-Sept, qui se termine à la centrale hydroélectrique à environ 40 km au sud. À notre avis, Surimeau est certainement une découverte de nickel pour les énergies vertes avec beaucoup d’espace pour en augmenter la superficie », déclare Nicole Brewster, présidente et chef de la direction de Renforth.

Les échantillons de surface, prélevés au cours du programme d’échantillonnage de Renforth à l’été 2020 sur Surimeau, ont été analysés à l’aide d’un processus de digestion à 4-acides tel que recommandé par le Dr James Franklin. Cette méthode soutient notre enquête géochimique car elle offre une précision supérieure en raison de sa digestion plus complète des échantillons. Les données de digestion à 4-acides comprennent à la fois les sulfures et les silicates de nickel, tandis qu’une suite de tests utilisant une méthode de digestion moins complète, comme Aqua Regia (digestion à l’eau régale), déterminerait principalement la teneur en sulfure-nickel. La plupart du nickel contenu dans les silicates n’est pas dissous en utilisant la méthode Aqua Regia.

Afin de déterminer la quantité de sulfure par rapport au silicate de nickel rapportée dans les tests, Renforth a choisi de réanalyser tout échantillon ponctuel contenant à l’origine plus de 1000 ppm Ni (0,1%) par la méthode de digestion à 4-acides avec une digestion supplémentaire par Aqua Regia. Les rejets de 18 échantillons analysés par digestion à 4-acides ont été coupés et divisés afin de créer un total de 36 échantillons (18 avec un double de chacun), qui ont été traités en utilisant la méthode Aqua Regia. En comparant la valeur de nickel à 4-acides à la valeur de nickel Aqua Regia, il est possible, d’une manière très simple, d’estimer la quantité de sulfure de nickel contribuant à la teneur des tests à 4-acides.

Vous trouverez ci-dessous les résultats de l’analyse des 18 échantillons par digestion à 4-acides et des rejets des mêmes échantillons, ainsi que des doublons par Aqua-Regia. 17 des échantillons, et leurs doubles, ont fourni des teneurs apparentes en sulfure de nickel généralement supérieures à 40% de la teneur totale en Ni, et jusqu’à 93% du total en Ni déterminé par la méthode à 4-acides, alors que deux échantillons ne contenaient que 9% de teneur en sulfures, et sont principalement des matériaux silicatés. Les échantillons provenaient tous de l’anomalie sud, secteur Victoria Ouest au cœur de Surimeau, à l’exception d’un, provenant du secteur Lalonde, à environ 3,5 km plus au nord et dans l’anomalie nord. Fait intéressant à noter : cet échantillon a atteint le pourcentage de sulfures le plus élevé.

Échantillon Endroit Ni ppm AqRg Ni ppm 4-A Sulfures Ni ppm Silicate Ni ppm % Ni dans Sulfures
7030 Victoria 105 1175 105 1070 8.93617021
7030D Victoria 109 1175 109 1066 9.27659574
7044D Victoria 428 1035 428 607 41.352657
7044 Victoria 445 1035 445 590 42.9951691
7046 Victoria 538 1045 538 507 51.4832536
7046D Victoria 546 1045 546 499 52.2488038
2333D Victoria 646 1225 646 579 52.7346939
7036D Victoria 719 1340 719 621 53.6567164
7036 Victoria 720 1340 720 620 53.7313433
2333 Victoria 659 1225 659 566 53.7959184
7042D Victoria 938 1510 938 572 62.1192053
7039 Victoria 905 1425 905 520 63.5087719
7042 Victoria 969 1510 969 541 64.1721854
7039D Victoria 938 1425 938 487 65.8245614
2317D Victoria 756 1135 756 379 66.6079295
2317 Victoria 758 1135 758 377 66.784141
7027D Victoria 919 1335 919 416 68.8389513
7045D Victoria 811 1160 811 349 69.9137931
7027 Victoria 935 1335 935 400 70.0374532
7045 Victoria 814 1160 814 346 70.1724138
2329 Victoria 966 1355 966 389 71.2915129
7040D Victoria 782 1070 782 288 73.0841121
2329D Victoria 1010 1355 1010 345 74.5387454
7040 Victoria 843 1070 843 227 78.7850467
7047 Victoria 1200 1485 1200 285 80.8080808
2347 LaLonde 1175 1445 1175 270 81.3148789
7047D Victoria 1250 1485 1250 235 84.1750842
2347D LaLonde 1230 1445 1230 215 85.1211073
2319 Victoria 1260 1450 1260 190 86.8965517
2319D Victoria 1270 1450 1270 180 87.5862069
2321D Victoria 1240 1395 1240 155 88.8888889
2321 Victoria 1250 1395 1250 145 89.6057348
2350 LaLonde 1845 2040 1845 195 90.4411765
2328 Victoria 4540 4950 4540 410 91.7171717
2328D Victoria 4610 4950 4610 340 93.1313131
2350D LaLonde 1910 2040 1910 130 93.627451

Renforth considère qu’il est important de démontrer que la découverte de Surimeau est une occurrence de sulfure de nickel car le sulfure de nickel peut être récupéré par des méthodes de broyage conventionnelles alors que le silicate de nickel est beaucoup moins facile à récupérer.

Renforth poursuit les travaux en laboratoire concernant Surimeau. Les rejets des échantillons de carottes de forage déjà traités sont maintenant analysés pour les éléments du groupe Platine; les 70 m restants de carottes de forage du programme de forage de 194 m qui n’avaient pas été échantillonnés auparavant, ont été fractionnés pour ensuite être livré au laboratoire pour fins d’analyse.

Les forages sur Parbec pour déterminer la ressource aurifère à ciel ouvert sont en progression; le programme actuel de 19 forages totalisant ~ 5 000 mètres viendra compléter le programme de forage de 15 000 m amorcé en septembre 2020 sur Parbec. Les résultats d’analyse pour 22 des 27 trous de forage réalisés en 2020 sont toujours en attente. De plus, des échantillons des 6 premiers trous forés sur Parbec cette année ont été livrés au laboratoire pour analyses. Renforth recevra tous les résultats d’analyses en provenance d’un nouveau laboratoire où les les échantillons de 22 forages ont été livrés juste avant Noël. Cependant, aucune donnée pour un forage complet n’a encore été reçue. Dès réception des données pour les forages complets, Renforth en fera la publication.

La stratégie de Renforth est qu’une fois le programme de forage complété sur Parbecsur l’équipe de forage se mobilisera à Surimeau et exécutera un programme de forage qui est actuellement en cours de planification. Dès réception de toutes les données générées par le programme de forage de 15 000 mètres sur Parbec, le modèle géologique sera reconstruit et livré à un géologue expert dans l’Estimation des ressources pour en faire une mise à jour. De plus, Renforth a l’intention de poursuivre la prospection sur sa propriété aurifère Nixon-Bartleman en Ontario, visitée pour la dernière fois en 2014 alors qu’un échantillon en rainure avait donné 22,1 g/t d’or sur 0,3 m, prolongeant ainsi la longueur en surface de la minéralisation aurifère à plus de 500 m.

Les échantillons mentionnés dans ce communiqué ont été prélevés sur le terrain, ensachés, étiquetés, scellés et livrés au laboratoire ALS de Val d’Or. Les échantillons ont été fractionnés après broyage; une partie étant soumise à une digestion à 4-acides (4-A dans le tableau ci-dessus) alors que l’autre partie a été analysée par digestion Aqua Regia (AqRg dans le tableau ci-dessus). Les deux parties ont été testées par analyse ICP-MS.

La divulgation technique contenue dans ce communiqué a été examinée et approuvée par Brian H. Newton P.Geo, une «personne qualifiée» conformément aux directives du Règlement 43-101.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, Présidente et Chef de la direction

T : 416-818-1393

E : nicole@renforthresources.com

#269 – 1099 Kingston Road, Pickering ON L1V 1B5

À propos de Renforth

Renforth détient le gisement d’or à ciel ouvert Parbec, situé dans le secteur de Malartic (Québec) et contiguë à la mine Canadian Malartic, avec 104 000 onces d’or à une teneur de 1,78 g/t dans la catégorie indiquée et 177 000 onces d’or à une teneur de 1,78 g/t dans la catégorie présumée. Un programme de forage de 15 000 mètres est en cours; ce programme est prévu pour jumeler, combler les espaces et donner une orientation aux forages existants sur Parbec; le but de ce programme étant de reconstruire le modèle géologique et d’augmenter l’Estimation des ressources après retraitement. De plus, Renforth a découvert une zone ultramafique contenant du nickel, coïncidant avec un VMS cuivre / zinc, sur environ 5 km de distance à l’extrémité ouest de l’anomalie centrale de 20 km sur la propriété Surimeau d’une superficie de 215 km2 et détenue à 100% par Renforth. Cet indice minéralisé a été découvert en surface et a fait l’objet d’un programme de forage très court et peu profond; un programme de forage plus robuste est prévu pour le printemps 2021. Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, qui abrite une découverte de cuivre / argent, et la propriété Nixon-Bartleman, à l’ouest de Timmins (Ontario), avec de l’or présent en surface sur une longueur d’environ 500 m. Renforth est bien financée, avec ~ 6,7 millions de dollars en liquidités et titres en main (* au 08/02/21), en plus de l’or contenu dans notre gisement.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.