fbpx

Renforth étend la découverte de l’Intrusif de Diorite sur Parbec avec de l’or en surface

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTC US– RFHRF) (WKN – A2H9TN) (“Renforth” ou la “Société”) a le plaisir de partager avec les actionnaires les résultats encourageants sur Parbec d’un levé Beep Mat qui prolonge la première série d’échantillonnage ayant permis la découverte d’un Intrusif de Diorite (voir communiqué de presse du 26 juin 2019) à une longueur approximative de 100 m, soutenue par de l’or en surface identifié dans des échantillons en cannelure, dont 2,35 g/t d’or sur 0,55 m (voir ci-dessous), et d’autres anomalies mises en évidence par le levé initial sur Parbec.

« Le fait que nous ayons trouvé de l’or en surface, étendant notre découverte initiale de l’Intrusif de Diorite sur environ 100 m de longueur, avec un levé Beep Mat réalisé à petite échelle, est tout simplement génial! Étendre le système aurifère en surface, qui est également lié aux intervalles de forage en profondeur, par l’utilisation d’une technologie peu coûteuse, nous donne une autre perspective dans nos efforts pour définir l’étendue de la minéralisation sur Parbec. La prochaine étape consistera à effectuer un levé à plus grande échelle sur les Sédiments du Pontiac au sud de la Faille de Cadillac », souligne Nicole Brewster, présidente et chef de la direction de Renforth.

Résultats de l’échantillonnage en cannelure sur les levés Beep Mat

1,68 g/t d’or sur 0,35 m

2,35 g/t d’or sur 0,55 m

0,80 g/t d’or sur 0,30 m

Au total, 19 échantillons en cannelure ont été prélevés à divers endroits dans la zone étudiée. Dans le cas des résultats donnés ci-dessus, les échantillons ont été prélevés dans une veine de quartz à parois chloritique et pyritique qui plongent dans une faille. Ces résultats concordent avec les anomalies détectées par le Beep Mat, interprétées pour étendre le système sur environ 100 m. En 2019, la portion sud de la «diorite», à environ 100 mètres au sud de la Faille de Cadillac, a été découverte pour héberger des veines de quartz étroites sur une crête de sédiments titrant 1,03 g/t d’or sur 0,2 m; cet échantillon étant interprété comme l’occurrence en surface de la minéralisation observée dans les forages antérieurs, avec des intersections à environ 75 m de profondeur verticale de 2,82 g/t d’or sur 1,0 m (PAR-18-86), 2,35 g/t d’or sur 3,3 m (PAR- 08-03) et à environ 200 m de profondeur verticale 2,75 g/t d’or sur 3,0 m (PAR-08-02). Cette zone, accessible via un couloir de tranchées, n’a pas pu être décapée en raison de problèmes d’accès et n’a pas été lavée. Comme indiqué en 2019, nous estimons que cet emplacement est fondamental pour commencer à comprendre le véritable potentiel de minéralisation dans les sédiments; les travaux futurs comprendront une tentative d’accès depuis le sud. Les levés Beep Mat seront à nouveau utilisés prochainement puisqu’ils ont démontré une concordance avec les informations connues sur Parbec.

Financement de Renforth

Renforth a procédé à une deuxième clôture d’un financement annoncé précédemment avec l’émission de 1 400 000 unités d’actions ordinaires, chaque unité au prix de 0,05 $ et consistant en une action ordinaire et un bon de souscription pour acquérir une action ordinaire supplémentaire au prix de 0,07 $ pour une période de 24 mois et 2 500 000 unités d’actions accréditives, chaque unité au prix de 0,055 $ et consistant en une action émise sur une base «accréditive» et un bon de souscription pour acquérir une action ordinaire supplémentaire au prix de 0,075 $ pour une période de 24 mois, pour un produit total de 207 500 $. Il est prévu qu’il y aura une troisième et dernière clôture sous peu. Les fonds précédemment levés sont en cours de déploiement sur le terrain avec notre programme de forage en cours sur le système aurifère Discovery sur New Alger, avec des forages intercalaires et d’extension.

À propos de Parbec

Le projet aurifère Parbec en propriété exclusive de Renforth, à Malartic, est traversé sur environ 1,8 km par la Faille de Cadillac et est adjacent à la mine d’or à ciel ouvert Canadian Malartic. Parbec héberge une ressource aurifère pouvant être mise en production à ciel ouvert, composée d’onces d’or indiquées et présumées, comme présenté ci-dessous.

Parbec est immédiatement adjacent à l’ancienne mine East Amphi, qui forme le coin nord-ouest de la mine Canadian Malartic, également sur la Faille de Cadillac. Sur Parbec, en plus d’avoir délimité une opération à ciel ouvert, laquelle est ouverte latéralement et associée en grande partie à la Faille de Cadillac, Renforth a aussi identifié de l’or en surface directement lié aux résultats de forage dans les volcanites (au nord de la Faille) et dans l’Intrusif de Diorite (Sédiments du Pontiac, au sud de la Faille), élargissant la minéralisation de la propriété à trois différents systèmes; l’essentiel des travaux sur la propriété étant assez peu profond.

Estimation des Ressources minérales sur Parbec  (1-6)
Secteur Catégorie Teneur de coupure

(g/t d’or)

Tonnes

(k)

Or

(g/t)

Or

(koz)

Fosse limitée Indiquée 0.32 1,782 1.77 101.4
Inférée 0.32 1,997 1.56 100.3
Hors de la fosse Indiquée 1.44 40 2.38 3.1
Inférée 1.44 1,125 2.13 77.0
Total Indiquée 0.32 + 1.44 1,822 1.78 104.5
Inférée 0.32 + 1.44 3,122 1.77 177.3
  • Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas démontré de viabilité économique. L’Estimation des ressources minérales peut être sensiblement affectée par des problèmes environnementaux, de permis, juridiques, de titre, de fiscalité, sociopolitiques, de marketing ou d’autres questions pertinentes.
  • La ressource minérale présumée dans cette estimation a un niveau de confiance inférieur à celui appliqué à une ressource minérale indiquée et ne doit pas être convertie en réserve minérale. On peut raisonnablement s’attendre à ce que la majorité des ressources minérales présumées soient transformées en ressources minérales indiquées avec une exploration continue.
  • Les ressources minérales dans ce rapport ont été estimées à l’aide de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM), les normes de l’ICM sur les ressources et réserves minérales, les définitions et les lignes directrices préparées par le Comité permanent de l’ICM sur les définitions des réserves et adoptées par le Conseil de l’ICM.
  • Les zones historiquement minées ont été retirées du modèle des ressources minérales.
  • La teneur de coupure de 0,32 g/t d’or pour la fosse à ciel ouvert tient compte du prix de 1 450 $ US/oz d’or, du taux de change de 0,75 $ US/$ CAN, du taux de récupération à 95%, du coût d’usinage de 17 $/t et des frais généraux et administratifs équivalant à 2 $/t. Les paramètres d’optimisation de la fosse ont pris en compte les coûts de minage de 2,50 $/t, les coûts de disposition des résidus miniers de 2 $/t, les coûts d’extraction du mort-terrain de 1,50 $/t et les pentes de la fosse à 50 degrés.
  • La teneur de coupure de 1,44 g/t d’or pour l’extérieur de la fosse tient compte du prix de 1 450 $ US/oz d’or, du taux de change de 0,75 $ US/$ CAN, du taux de récupération à 95%, du coût d’exploitation de 66 $ CAN/tonne, du coût d’usinage de 17 $ CAN/tonne et des frais généraux et administratifs équivalant à 2 $ CAN/t. Les blocs pour établir la teneur en ressources minérales hors de la fosse ont été quantifiés au-dessus du seuil de 1,44 g/t d’or et ce, en dessous de la coque de la fosse limitée et à l’intérieur des structures filaires minéralisées contraignantes. De plus, seuls des groupes de blocs présentant une continuité et une géométrie de chantier potentielle raisonnable ont été inclus. Tous les blocs orphelins et les chaînes de blocs étroites ont été exclus. On a assumé une section plus profonde avec la méthode de remblayage pour le calcul de l’Estimation des ressources minérales hors de la fosse.

Les informations techniques contenues dans ce communiqué ont été examinées et approuvées par Brian H. Newton P. Geo, «personne qualifiée» conformément aux exigences spécifiées dans le Règlement 43-101.

Pour de plus amples informations, svp contacter:

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster

Présidente et Chef de la direction

T:416-818-1393

E: nicole@renforthresources.com

#269 – 1099 Kingston Road, Pickering ON L1V 1B5

À propos de RENFORTH

Ressources Renforth inc. est une société d’exploration basée à Toronto et oeuvrant dans l’or avec cinq propriétés situées au Québec et en Ontario, Canada.

Au Québec, Renforth détient les propriétés aurifères New Alger et Parbec, dans les camps miniers aurifères de Cadillac et Malartic respectivement, avec de l’or présent en surface et jusqu’à une certaine profondeur, situé sur la Faille de Cadillac. Chacune de ces propriétés comporte une ressource aurifère 43-101 à ciel ouvert. Dans les deux cas, des structures aurifères supplémentaires, autres qu’à l’intérieur de la Faille de Cadillac, ont été trouvées sur chaque propriété et nécessitent une exploration supplémentaire. Renforth détient également Malartic Ouest, contiguë à la limite ouest de la propriété de la mine Canadian Malartic, située dans les Sédiments du Pontiac; cette propriété est aurifère et a été le site récent d’une découverte de cuivre. De plus, Renforth a acquis la propriété Surimeau, également contiguë à Canadian Malartic et à la frontière sud de la propriété Malartic Ouest. Surimeau héberge une minéralisation polymétallique et représente pour la première fois la consolidation de quatre propriétés historiques en une seule. Par ailleurs, Renforth a optionné la propriété aurifère Denain-Pershing, détenue à 100% et située près de Louvicourt (Québec), à O3 Mining Inc.

En Ontario, Renforth détient la zone aurifère de surface Nixon-Bartleman à l’ouest de Timmins, en Ontario, forée, canalisée et échantillonnée sur 500 m – cette propriété historique nécessite également une exploration supplémentaire pour définir l’étendue de la minéralisation.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

 Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des déclarations et informations prospectives en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des mots tels que «peut», «sera», «planifier», «attendre», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des mots similaires faisant référence à des événements futurs et résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toutes les informations prospectives sont intrinsèquement incertaines et soumises à une variété d’hypothèses, de risques et d’incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur des minéraux, la fluctuation des prix des matières premières, les risques d’obtenir les approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, tel que décrit plus en détail dans les documents déposés par la Société sur www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux projetés dans les déclarations prospectives et le lecteur est averti de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles sont fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi applicable l’exige.