fbpx

Renforth fore la zone décapée de nickel/cuivre/cobalt/zinc de Victoria Ouest sur l’immense propriété Surimeau dans le nord-ouest du Québec

7 décembre 2021

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTCQB– RFHRF) (FSE-9RR) (“Renforth” ou la (“Société”) a le plaisir d’informer les actionnaires qu’un programme de forage est en cours sous une minéralisation observée visuellement en surface sur le décapage de la cible Victoria Ouest et contenant du nickel, du cuivre, du cobalt et du zinc. La cible Victoria Ouest est située à l’intérieur de la propriété Surimeau d’une superficie de 260 km2, contiguë à la mine Canadian Malartic en Abitibi.

  • 2 des 3 trous de forage prévus dans l’extrémité est sont complétés avec des pendages de -45 et -60 degrés, étendant visuellement le nickel, le cuivre, le cobalt et le zinc à 100 mètres de profondeur verticale sous la zone décapée, confirmés par un instrument XRF
  • 3 forages sont également planifiés dans l’extrémité ouest
  • 1 ou 2 forages sont aussi prévus au centre du décapage, sous un grand monticule intrusif

« Nous profitons de l’occasion pour donner suite immédiatement à notre programme de décapage complété avec succès sur Victoria Ouest avec un nouveau programme de forage ciblé dans les extrémités est et ouest de la zone décapée. Nous forons deux zones qui ont montré visuellement une forte minéralisation confirmée par un instrument XRF dans des échantillons en cannelure. C’est toujours une bonne journée lorsque la foreuse est en action sur l’une de nos cibles de métaux / batterie (nickel et cobalt) et de sulfures (cuivre et zinc) située sur l’immense propriété Surimeau. Nous faisons avancer le projet Surimeau, doté de minéraux critiques et stratégiques, le plus rapidement possible », mentionne Nicole Brewster, présidente et chef de la direction de Renforth.

Le forage est actuellement en cours dans les extrémités est et ouest du décapage d’une longueur d’environ 275 m orienté en fonction des forages précédemment réalisés par Renforth sur une distance de 2,2 km à l’intérieur de la cible Victoria Ouest s’étirant sur 5,5 km sur Surimeau. À chaque mise en place de la foreuse, trois forages sont réalisés afin de suivre la minéralisation de surface avec un pendage de -45, -60 et -80 degrés. Si la continuité de la minéralisation en aval-pendage est confirmée, cela peut approfondir la minéralisation jusqu’à 120 mètres verticaux. Renforth prévoit également tester avec un ou deux forages le centre de la zone décapée où un intrusif secondaire a séparé la zone de cisaillement principale.

La meilleure minéralisation visuelle a jusqu’à présent été observée dans les zones fortement albitisées en silicate de calcium au sein de l’ultramafique où apparaissent de fréquents filonnets fins à grossiers, des disséminations et occasionnellement des sulfures semi-massifs, y compris la pyrite, la pyrrhotite, la pentlandite, la sphalérite et la chalcopyrite. Une minéralisation sous forme de filonnets fins à grossiers et de nodules de sulfure a également été observée dans les carottes de forage dans d’étroites bandes graphitiques aux contacts ultramafiques-sédimentaires.

Activités en cours concernant Surimeau

Les actions suivantes sont actuellement en cours :

1 – Les résultats d’analyse des premières tranchées sur Victoria Ouest ont commencé à être reçus. Ils seront publiés immédiatement dès réception de tous les résultats.

2 – Renforth a autorisé un levé EM/Mag pour couvrir la totalité du corridor magnétique Victoria Ouest/Colonie de 20 km de longueur, en plus d’une zone d’environ 4 km au nord de Victoria Ouest pour inclure la cible minéralisée Lalonde.

3 – Des échantillons de carottes de forage sont sélectionnés pour des analyses supplémentaires afin de déterminer le degré de minéralisation en éléments du groupe du platine. Les seuls tests de platine et de palladium effectués à ce jour ont été sur les premiers échantillons de prospection de surface prélevés sur les cibles Colonie, LaLonde et Victoria Ouest en juin 2020 qui ont donné des résultats d’analyse positifs, démontrant que ces métaux sont présents à chaque emplacement.

Activités en cours sur le gisement d’or Parbec

Les actions suivantes sont actuellement en cours :

1 – Notre modèle de gisement sur les sections de forage est mis à jour par nos géologues à partir des résultats de plus de 15 000 m de forage réalisés plus tôt cette année.

2 – Ce processus met en évidence un échantillonnage supplémentaire qui doit être effectué. Comme nous l’avons indiqué précédemment, il est difficile d’évaluer visuellement la présence d’or dans les carottes de forage de Parbec, à de rares exceptions près. Cela conduit à des zones non échantillonnées, dont nous savons maintenant qu’elles doivent être échantillonnées sur la base de résultats récents. Nous ferons l’échantillonnage supplémentaire dès que possible. Si cet échantillonnage donne des résultats aurifères, cela aura un impact positif sur notre modèle de gisement.

3 – Renforth a entamé des discussions avec un groupe de consultants ayant de bonnes recommandations afin de commencer le processus de réalisation d’une étude structurale sur Parbec visant à comprendre les contrôles de la diorite magnétique  sur Parbec et l’évasement de la diorite dans les Sédiments du Pontiac.

1Historiquement, les gisements d’East Malartic et de Barnat, qui font maintenant partie de Canadian Malartic et qui sont situés à environ 6,5 km le long de la direction sur la Faille de Cadillac, indiquent une association étroite avec la diorite magnétique, les porphyres de feldspath, les zones de cisaillement et les tendances aurifères. Structurellement, les gisements d’or dans cet environnement sont contrôlés par des failles dites de décrochage et des zones de cisaillement qui suivent des directions et des pendages variés. Les volumes minéralisés ont été décrits par divers auteurs comme des lentilles en losanges pas toujours attachées aux structures principales, la minéralisation aurifère est pauvre en sulfures et contenue dans des systèmes de fractures remplis de quartz-carbonate. 1

 

La divulgation technique dans ce communiqué a été revue et approuvée par Francis R. Newton P.Geo

(OGQ #2129), une « personne qualifiée » conformément à la directive 43-101.

1 extrait d’une note interne « SOMMAIRE : Le projet Parbec, Malartic : signature et ciblage », Martin Demers P.Geo (OGQ #770), une « personne qualifiée » conformément à la directive 43-101.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, Présidente et Chef de la direction

T : 416-818-1393

E : nicole@renforthresources.com

Unit 1B, 955 Brock Road, Pickering ON L1W 2X9

 

Suivez Renforth sur Facebook, LinkedIn et Instagram!

À propos de Renforth

Renforth détient en droit exclusif l’immense propriété Surimeau d’environ 260 km2, qui contient de nombreuses zones de minéralisation polymétallique et aurifère, chacune avec divers niveaux d’exploration, ainsi qu’une quantité importante de terrain inexploré. La cible Victoria Ouest a été forée sur une longueur de 2,2 km, dans une structure minéralisée de 5 km de long, prouvant une minéralisation de nickel, de cuivre, de zinc et de cobalt, à l’extrémité ouest d’une anomalie magnétique de 20 km. La cible Huston, lors d’une reconnaissance initiale, a révélé un échantillon choisi titrant 1,9 % Ni, 1,38 % Cu, 1170 ppm Co et 4 g/t Ag. De plus, les cibles Lalonde, Surimeau et Colonie sont toutes des occurrences minéralisées polymétalliques qui, avec divers indices aurifères, constituent les zones de potentiel de cette propriété sans royauté de type NSR.

En plus de la propriété de métaux/batteries Surimeau, Renforth détient en droit exclusif le gisement d’or Parbec, un gisement d’or en surface contiguë à la mine Canadian Malartic. En 2020/21, Renforth a réalisé 15 569 m de forage qui ont jumelé avec succès certains forages historiques, comblé des lacunes dans le modèle de ressources avec une minéralisation aurifère nouvellement découverte et une minéralisation prolongée plus profondément. Sur la base du succès de cet important programme de forage, la Société considère l’ERM du printemps 2020, avec une estimation des ressources de 104 000 onces d’or indiquées à une teneur de 1,78 g/t et de 177 000 onces d’or présumées à une teneur de 1,78 g/t, comme étant obsolète. Avec les nouvelles données acquises, Renforth entreprendra de terminer la toute première étude structurale de la minéralisation sur Parbec, ainsi que des travaux supplémentaires d’analyse métallique totale afin de mieux contextualiser l’effet pépite sur la minéralisation aurifère.

Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, qui abrite une découverte de cuivre / argent, et la propriété Nixon-Bartleman, à l’ouest de Timmins (Ontario), avec de l’or présent en surface sur une longueur d’environ 500 m.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y mcompris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.