18 janvier 2022

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTCQB– RFHRF) (FSE-9RR) (“Renforth” ou la “Société”) a le plaisir de partager les résultats cohérents de l’échantillonnage en rainure sur la surface décapée d’environ 275 m du système minéralisé de nickel/cuivre au cœur de la cible Victoria Ouest, longue d’environ 5 km, à l’intérieur de l’immense propriété Surimeau (environ 30 000 hectares) détenue à 100 % par Renforth en Abitibi. Les échantillons en rainure présentent des valeurs élevées constantes de nickel et de cobalt, ainsi que des valeurs élevées de cuivre et de zinc. À plusieurs endroits, les deux types de minéralisation « se mélangent ». Le point culminant de ce « mélange » est une section de 12,9 mètres de l’échantillon # 49 qui titre globalement 0,121 % Ni et 0,013 % Co, incluant 0,224 % Ni sur 1 m, ainsi qu’une longueur de 5,5 m titrant 0,43 % Cu et 1,63 % Zn, incluant 2,05 % Cu sur 0,8 m.

Faits saillants des échantillons en rainure

En plus des échantillons en rainure, plusieurs autres échantillons ponctuels ont été prélevés au début du programme de décapage, mais avant que les tranchées ne soient réalisées. Les échantillons ponctuels sont sélectionnés par les géologues et sont non représentatifs de l’ensemble du système minéralisé. Les faits saillants sont présentés ci-dessous.

Faits saillants des échantillons ponctuels

Carte des tranchées réalisées sur Victoria Ouest

L’échantillonnage en rainure, effectué après le décapage du mort-terrain qui variait entre 0 et 3 m de profondeur, a révélé une minéralisation cohérente en nickel/cobalt, similaire à ce qui a été observé dans les forages à ce jour ; cependant, l’échantillonnage en rainure a également révélé une plus grande proportion d’intersections cuivre/zinc que dans les forages. L’exploration se poursuit sur ce système polymétallique de plus de 5 km, situé à l’intérieur d’une anomalie magnétique de 20 km, où Renforth n’a foré que 5 626 m.

“Je suis heureuse de fournir aux actionnaires des résultats qui démontrent que notre découverte d’un système polymétallique, minéralisé en nickel/cobalt et cuivre/zinc sur la cible Victoria Ouest qui s’étire sur plus de 5 km, est un système de surface. Cela donne à Victoria Ouest un autre avantage, en plus des nombreuses options d’accès routier et de l’énergie hydroélectrique, nous traitons une minéralisation facilement accessible et rentable. Pour Renforth, les multiples métaux présents, la localisation et la juridiction de cette découverte permettent d’envisager des teneurs qui, si elles peuvent paraître faibles par rapport à d’autres projets dans le monde et sous couverture plus profonde, sont en fait très intéressantes pour nous. De plus, Surimeau est située à environ 70 km de la fonderie Horne de Glencore à Rouyn-Noranda, la seule fonderie de cuivre au Canada qui se consacre également au recyclage de métaux stratégiques et précieux, expédiant des anodes à leur raffinerie de cuivre/nickel à Montréal. Si Renforth a la chance d’avoir un actif comme Victoria Ouest qui, dans l’avenir, devient exploitable, la solution se trouve à moins d’une heure de distance. Pour être clair, Victoria Ouest n’est pas encore une mine, et nous ne savons pas si elle le sera. Mais nous sommes impatients de poursuivre activement nos travaux pour répondre à cette question », déclare Nicole Brewster, présidente et chef de la direction de Renforth.

L’assemblée générale annuelle de Renforth a eu lieu, les recommandations de vote ont été adoptées.

À la fin de l’année, Renforth a conclu un financement accréditif supplémentaire de 200 000 $. Chaque unité accréditive était au prix de 0,10 $ et se composait d’une action ordinaire du capital de la Société émise sur une base « accréditive » et d’un demi-bon de souscription d’action ordinaire. Chaque bon de souscription entier émis avec l’unité accréditive permet à son détenteur d’acheter une action ordinaire du capital de la Société au prix de 0,13 $ pour une période de 12 mois suivant la clôture. Tous les titres émis dans le cadre du placement sont assujettis à une période de détention légale de quatre mois au Canada.

La divulgation technique dans ce communiqué a été revue et approuvée par Francis R. Newton P.Geo (OGQ #2129), une « personne qualifiée » conformément à la directive 43-101.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, Présidente et Chef de la direction

T : 416-818-1393

E : nicole@renforthresources.com

Unit 1B, 955 Brock Road, Pickering ON L1W 2X9

Suivez Renforth sur Facebook, LinkedIn et Instagram!

 

À propos de Renforth

Renforth détient en droit exclusif l’immense propriété Surimeau d’environ 260 km2, qui contient de nombreuses zones de minéralisation polymétallique et aurifère, chacune avec divers niveaux d’exploration, ainsi qu’une quantité importante de terrain inexploré. La cible Victoria Ouest a été forée sur une longueur de 2,2 km, dans une structure minéralisée de 5 km de long, prouvant une minéralisation de nickel, de cuivre, de zinc et de cobalt, à l’extrémité ouest d’une anomalie magnétique de 20 km. La cible Huston, lors d’une reconnaissance initiale, a révélé un échantillon choisi titrant 1,9 % Ni, 1,38 % Cu, 1170 ppm Co et 4 g/t Ag. De plus, les cibles Lalonde, Surimeau et Colonie sont toutes des occurrences minéralisées polymétalliques qui, avec divers indices aurifères, constituent les zones de potentiel de cette propriété sans royauté de type NSR.

En plus de la propriété de métaux/batteries Surimeau, Renforth détient en droit exclusif le gisement d’or Parbec, un gisement d’or en surface contiguë à la mine Canadian Malartic. En 2020/21, Renforth a réalisé 15 569 m de forage qui ont jumelé avec succès certains forages historiques, comblé des lacunes dans le modèle de ressources avec une minéralisation aurifère nouvellement découverte et une minéralisation prolongée plus profondément. Sur la base du succès de cet important programme de forage, la Société considère l’ERM du printemps 2020, avec une estimation des ressources de 104 000 onces d’or indiquées à une teneur de 1,78 g/t et de 177 000 onces d’or présumées à une teneur de 1,78 g/t, comme étant obsolète. Avec les nouvelles données acquises, Renforth entreprendra de terminer la toute première étude structurale de la minéralisation sur Parbec, ainsi que des travaux supplémentaires d’analyse métallique totale afin de mieux contextualiser l’effet pépite sur la minéralisation aurifère.

Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, qui abrite une découverte de cuivre / argent, et la propriété Nixon-Bartleman, à l’ouest de Timmins (Ontario), avec de l’or présent en surface sur une longueur d’environ 500 m.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.