Renforth : Minéralisation supplémentaire sur Discovery Incluant 0,87 g/t d’or sur 8,5 m à 49,5 m de profondeur

Renforth : Minéralisation supplémentaire sur Discovery Incluant 0,87 g/t d’or sur 8,5 m à 49,5 m de profondeur

10 février  2020

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTC Pink – RFHRF) (“Renforth” ou la “Société”) a le plaisir de partager avec ses actionnaires les résultats d’un échantillonnage supplémentaire d’un forage réalisé sur le secteur Discovery en novembre 2019. Ce ré-échantillonnage donne de nouveaux résultats d’analyse, y compris  0,87 g/t d’or sur 8,5 mètres à une profondeur de seulement 49,5 m dans le trou, alors que cette section du forage n’était pas connu pour être minéralisée. La faible profondeur de la nouvelle minéralisation s’ajoute à une section déjà analysée pour finalement donner 9,8 m de minéralisation aurifère.

L’échantillonnage supplémentaire a été effectué sur un quart des carottes de certaines sections de forage obtenues en novembre 2019 mais non traitées en raison de problèmes d’équipement. En prélevant les échantillons du quart des carottes, le géologue de Renforth a décidé de prélever des échantillons limités de greywacke afin de fermer les intersections minéralisées. Ces échantillons limités ont donné de façon inattendue des valeurs d’or dans les analyses, y compris 2,3 g/t d’or sur 2 m entre 49,5 et 51,5 m, tel que mesuré dans la boîte centrale (voir illustration ci-dessous). L’hypothèse sur le terrain était que l’échantillon reviendrait avec une valeur nulle, sur la base d’une inspection visuelle des sections de forage par rapport à d’autres sections forées dans d’autres zones. Renforth a découvert que cette hypothèse est incorrecte sur le secteur Discovery.

Renforth est très heureuse d’avoir découvert que le greywacke, en raison de micro-fractures présentes mais difficiles à discerner ou des veinules plus ou moins distinctes, transporte de l’or dans le secteur Discovery. En conséquence, au printemps, lorsque le secteur sera plus accessible, Renforth vérifiera à nouveau les sections de forage sur Discovery en tenant compte de ces nouvelles connaissances.

Les résultats complets du ré-échantillonnage sont présentés ci-dessous en noir; les résultats en bleu sont des résultats d’échantillon précédemment publiés le 21 janvier 2020.

Forage REN-19-34 ré-échantillonné

*Les épaisseurs sont mesurées le long des carottes; elles ne représentent pas la vraie largeur

Boîte de carottes – Nov. 2019

Sur l’image ci-dessus, le bloc de marqueur pour 48 mètres est vu dans la 4ème rangée la plus proche du spectateur. Le bloc de marqueur de 51 m est visible dans la 2ème rangée depuis l’avant. Cet intervalle n’avait pas été marqué pour l’échantillonnage en novembre 2019.

Les données sur les échantillons mentionnées dans ce communiqué ont été obtenues à partir d’échantillons mis en sac, étiquetés et scellés sur le terrain, puis livrés en mains propres au Laboratoire d’analyse Bourlamaque, à Val d’Or, pour des tests en pyro-analyse aurifère.

Les informations techniques contenues dans ce communiqué ont été examinées et approuvées par Francis R. Newton P.Geo (OGQ # 2129), une «personne qualifiée» conformément au Règlement 43-101.

Pour plus d’informations:

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, présidente et chef de la direction

Tél.: 905-831-9606

Courriel: nicole@renforthresources.com

#269 – 1099 Kingston Road, Pickering ON L1V 1B5

À propos de RENFORTH

Ressources Renforth inc. est une société d’exploration aurifère basée à Toronto qui possède cinq propriétés aurifères détenues à 100% situées dans les provinces du Québec et de l’Ontario, au Canada.

Au Québec, Renforth détient les propriétés New Alger et Parbec, respectivement dans les camps miniers de Cadillac et de Malartic, sur la Faille de Cadillac, avec de l’or présent à la surface et jusqu’à une certaine profondeur. Dans les deux cas, des structures aurifères supplémentaires, autres que celles situées sur la Faille de Cadillac, ont été trouvées sur chacune des propriétés et nécessitent des travaux d’exploration supplémentaires. Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, contiguë à la limite ouest de la propriété de la mine Canadian Malartic; située dans les sédiments du Pontiac, la propriété est aurifère, tout en ayant fait l’objet d’une récente découverte de cuivre. De plus, Renforth, qui détient à 100% la propriété aurifère Denain-Pershing à proximité de Louvicourt (Québec), a signé une entente d’option avec O3 Mining Inc.

En Ontario, Renforth détient la zone aurifère de surface Nixon-Bartleman à l’ouest de Timmins (Ontario), qui a été forée, canalisée et échantillonnée sur une distance de 500 m. Cette propriété historique nécessite également des travaux d’exploration supplémentaires pour définir l’étendue de la minéralisation.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.