Sur la propriété New Alger Renforth découvre une nouvelle zone minéralisée sur la Faille de Cadillac

Sur la propriété New Alger Renforth découvre une nouvelle zone minéralisée sur la Faille de Cadillac

3 décembre 2019

Ressources Renforth inc. (CSE – RFR) (OTC Pink – RFHRF)(“Renforth” ou la “Société”) annonce la découverte sur sa propriété New Alger d’une nouvelle zone aurifère située au nord du gisement de l’ancienne mine Thompson-Cadillac, sise sur la Faille de Cadillac. La découverte est une zone de «séricite» qui a été recoupée par les trois forages réalisés sur la Faille de Cadillac à des profondeurs verticales se situant entre 150 et 250 m.Cette zone demeure ouverte latéralement et en profondeur. De l’or visible a été observé dans la zone de séricite sur le premier des trois forages, soit REN-19-35.

Le programme d’exploration de novembre 2019 sur New Alger consistait en 10 forages totalisant 2 057 mètres ; chacun des forages ciblant des zones qui n’avaient jamais été forées. Cibles particulières : le secteur Discovery afin de démontrer l’extension en profondeur de la minéralisation aurifère de surface; et le secteur nord de l’ancienne mine afin d’identifier l’extension en profondeur  d’une minéralisation rencontrée dans les forages précédents. Les forages à proximité du puits Thompson-Cadillac n° 2 et vers l’ouest ont atteint des profondeurs jamais réalisés auparavant, ciblant un secteur vierge, inexploré, au nord de la Faille de Cadillac qui représente l’une des structures aurifères les plus prolifiques au Canada. Chacun des 10 forages a atteint la minéralisation ciblée, soit le secteur Discovery, les trois veines de l’ancienne mine et de nouvelles zones ; tous contiennent la minéralogie généralement observée sur les zones aurifères de la propriété. Des échantillons provenant de tous les forages ont été envoyés pour fins d’analyse et feront l’objet d’un rapport dès que les résultats seront disponibles.

Forages sur Discovery

Les sept premiers forages du programme représentent les tous premiers forages à être réalisés dans le secteur Discovery situé dans les sédiments du Pontiac, à environ 250 m au sud de l’ancienne mine. Ayant fait l’objet d’un décapage sur une longueur de 270 m, le secteur Discovery comprend de nombreux ensembles de veines de quartz en surface et de lentilles aurifères. Il est prouvé que le système s’étend vers l’ouest sous un mort-terrain peu profond de la propriété New Alger. Cette découverte, de type «pinch and swell» en surface, variant de moins de 1 m de largeur jusqu’à 15 m par endroit, est interprétée comme représentant un intrusif provenant de la minéralisation de la Faille de Cadillac.

REN-19-28               installé à l’est du sentier VTT menant à la zone de décapage, orienté vers le sud, ce forage a été planifié pour recouper un échantillon de surface de 2,19 g/t d’or sur 0,55 m lors du programme de décapage de Discovery en août 2019 (communiqué du 27 août 2019). Le forage de 204 m de longueur avec un angle de 45 ° a rencontré des veines altérées entre 92-101 m, 129-132 m et 189-192 m. Des altérations de chlorite et de biotite étaient présentes ainsi qu’une minéralisation en arsénopyrite et en pyrite.

REN-19-29               installé à l’extrémité est de la zone de décapage, orienté vers le nord, ce forage d’une longueur de 75 m avec un angle de 45 ° avait pour cible un système de veines de quartz enchâssé dans du greywacke sous le secteur Discovery. Le forage a traversé le système de veines de quartz entre 27-40 m, 51-55 m et 68-70 m. Une altération de chlorite et de biotite entoure souvent les veines, des disséminations locales d’arsénopyrite et de pyrite sont également présentes.

REN-19-30               installé au même endroit que REN-19-29, ce forage a atteint une longueur de 111 m vers le nord avec un angle de 60 °, rencontrant sur son parcours des veines enchâssées dans du greywacke entre 39 et 54 m ainsi que d’autres veines de façon sporadique pour le reste du forage. Des altérations de biotite et de chlorite ont souvent été observées à l’intérieur et le long des parois des veines. On trouve des disséminations locales de pyrite fine à moyenne le long des veines entre 30-40 m et 60-90 m. L’arsénopyrite à grain fin à moyen se trouve dans et autour de certaines veines à 41-42 m, 53 m, 66 m, 81-88 m et 103 m.

REN-19-31               installé au centre de Discovery, sur le site d’un ancien dynamitage, ce forage d’une longueur de 75 m avec un angle de 45 °, a recoupé des veines de quartz mineures entre 14-29  m et des veines majeures entre 46-47,1 m, 47,5-48,1 m et 51,9-52,25 m. La biotite est présente dans le greywacke sur la majeure partie du forage. De l’arsénopyrite se trouve également en différentes concentrations.

REN-19-32               installé au même endroit que REN-19-31, ce forage a été orienté vers le nord sur une longueur de 114 m. De petites veines occasionnelles étaient présentes tout au long du forage avec altération de biotite en arrière-plan et quelques traces d’arsénopyrite.

REN-19-33               installé à l’extrémité ouest de la zone de décapage, ce forage a été orienté vers le sud sur une longueur de 75 m avec un angle de 45 ° et a permis d’observer une altération de la biotite sur la majorité de son parcours. Ce forage révèle d’importantes veines avec des lentilles de quartz présentes de 20 à 22 m et une grande veine de quartz/albite de 31,4 à 32,5 m avec une texture irrégulière bréchique et des fragments schisteux dans les épontes. La pyrite est présente dans de nombreuses zones, allant de 35,9 à 39,8 m et de 44 à 46,8 m ; il existe deux zones de minéralisation en arsénopyrite disséminée.

REN-19-34               installé au même endroit que REN-19-33, ce forage a été orienté vers le sud sur une longueur de 60 m avec un angle de 60 °, rencontrant de nombreuses zones de veines de quartz et une possible unité volcanique partiellement silicifiée.

Forages sur la Faille de Cadillac

Les trois derniers forages du programme d’exploration ciblaient les veines minéralisées du secteur de l’ancienne mine dans les roches volcaniques du Groupe Piché, lesquelles veines sont intercalées avec les schistes de la Faille de Cadillac. De plus, le but était de forer plus au nord que jamais, idéalement à travers les roches volcaniques et dans les sédiments du Pontiac au nord. En raison d’une combinaison de contraintes budgétaires et de l’élargissement de la Faille de Cadillac, la zone des sédiments n’a pas encore été atteinte. Renforth a réussi à recouper de l’albitite jamais observé par forage auparavant, mais noté sur une carte de 1929 du Bureau des mines du Québec sur plus de 100 pieds au nord de la mine Thompson-Cadillac. En plus de recouper l’albitite, Renforth a aussi découvert de nouvelles zones, notamment une zone de séricite aurifère dans les schistes de la Faille de Cadillac.

REN-19-35               installé dans la zone centrale de la propriété, près du puits Thompson-Cadillac # 2 (profondeur de 100 pieds), ce forage a été orienté vers le nord sur une longueur de 335,1 m avec un angle de 45 °, intersectant deux zones de minéralisation principales et trois plus petites dans les roches volcaniques du Groupe Piché, entre 45,4-58 m et 86,1-94,3 m. Dans les schistes, des sédiments altérés et minéralisés ont été observés entre 124,7-153,2 m et 186,5-198 m, ainsi qu’une zone complexe entre 216 et 240,8 m comprenant du talcschiste, du schiste à biotite et une zone d’altération à séricite avec de l’or visible. L’albitite massif a été rencontré entre 240,8 et 248,9 m, apparaissant comme une unité porphyritique gris très pâle avec des traces d’arsénopyrite et de pyrite. Ce forage s’est terminé dans des roches volcaniques avec une petite quantité de chalcopyrite et de pyrrhotite qui semble être un gabbro à grain grossier avec de la chalcopyrite comme remblai fracturé.

REN-19-36               installé 100 m à l’ouest de REN-19-35, ce forage a été orienté vers le nord sur une longueur de 480 m avec un angle de 60 °, visant une extension en profondeur de plusieurs intervalles aurifères recoupées par le forage REN-10-05 qui incluait 3,10 g/t d’or sur 18,2 m, dont 8,7 g/t d’or sur 2,5 m (communiqué du 24 février 2011), en plus de viser à nouveau plus au nord dans la Faille. L’extension visée a été obtenue, les intersections minéralisées dans ce forage se situent entre 158,5-178,6 m (interprétées comme la veine n ° 1), 194-212 m (interprétées comme la veine n ° 2) et 238-257 m (interprétées comme la veine n ° 3). La zone de séricite a été recoupée de 350,9 à 355,1 m et la zone d’albitite de 468,7 à 472,8 m.

REN-19-37               installé 100 m à l’ouest de REN-19-36, ce forage avait pour objectif d’approfondir un forage antérieur, REN-10-08, qui comportait plusieurs intersections aurifères, dont 1,07 g/t d’or sur 7 m (communiqué du 24 février 2011). Le second objectif était de forer plus au nord sur la Faille de Cadillac. Ce forage a permis de croiser les trois veines reliées au gisement de l’ancienne mine en plus des autres zones observées dans les deux forages précédents.

Les trois forages sur la Faille de Cadillac ont recoupé de nombreuses lentilles volcaniques dans les schistes. Aucun des forages n’a atteint le contact nord entre la Faille de Cadillac et les sédiments du Pontiac ; l’interprétation (avec des données limitées) en est que la Faille s’élargit vers l’ouest.

Les échantillons sélectionnés ont été préparés et livrés au laboratoire pour fins d’analyse. Les échantillons sélectionnés seront analysés pour obtenir des résultats élémentaires complets.

Les informations techniques contenues dans ce communiqué ont été examinées et approuvées par Brian H. Newton, géologue et «personne qualifiée» au sens du Règlement 43-101.

Pour plus d’informations:

Ressources Renforth inc.

Nicole Brewster, présidente et chef de la direction

Tél.: 905-831-9606

Courriel: nicole@renforthresources.com

#269 – 1099 Kingston Road, Pickering ON L1V 1B5

À propos de RENFORTH

Ressources Renforth inc. est une société d’exploration aurifère basée à Toronto qui possède cinq propriétés aurifères détenues à 100% situées dans les provinces du Québec et de l’Ontario, au Canada.

Au Québec, Renforth détient les propriétés New Alger et Parbec, respectivement dans les camps miniers de Cadillac et de Malartic, sur la Faille de Cadillac, avec de l’or présent à la surface et jusqu’à une certaine profondeur. Dans les deux cas, des structures aurifères supplémentaires, autres que celles situées sur la Faille de Cadillac, ont été trouvées sur chacune des propriétés et nécessitent des travaux d’exploration supplémentaires. Renforth détient également la propriété Malartic Ouest, contiguë à la limite ouest de la propriété de la mine Canadian Malartic; située dans les sédiments du Pontiac, la propriété est aurifère, tout en ayant fait l’objet d’une récente découverte de cuivre. De plus, Renforth, qui détient à 100% la propriété aurifère Denain-Pershing à proximité de Louvicourt (Québec), a signé une entente d’option avec O3 Mining Inc.

En Ontario, Renforth détient la zone aurifère de surface Nixon-Bartleman à l’ouest de Timmins (Ontario), qui a été forée, canalisée et échantillonnée sur une distance de 500 m. Cette propriété historique nécessite également des travaux d’exploration supplémentaires pour définir l’étendue de la minéralisation.

Aucune autorité en valeurs mobilières n’a approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs et des informations en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent identifiées par des termes tels que «peut», «sera», «planifier», «prévoir», «croire», «anticiper», «estimer», «avoir l’intention» et des termes similaires faisant référence à des événements futurs et à des résultats. Ces déclarations et informations sont basées sur les opinions et attentes actuelles de la direction. Toute information prospective est intrinsèquement incertaine et sujette à diverses hypothèses, risques et incertitudes, y compris la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur de ressources minérales, la fluctuation des prix des produits de base, les risques d’obtention des approbations, licences et permis nécessaires et la disponibilité du financement, décrits plus en détail dans les documents relatifs aux valeurs mobilières de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com. Les événements ou résultats réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives, et le lecteur est prié de ne pas s’y fier indûment. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date à laquelle elles ont été fournies et la Société n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi en vigueur l’impose.

Tags: